Phrase résumée de «Fruits et légumes de saison: Consommer dans le respect des cycles » :

Guide pratique, facile à lire, dont l’objectif est de nous donner des repères propices à une consommation raisonnée de fruits et légumes de saisons de qualité, afin de bénéficier de tous les produits vivants que la terre nous offre, tout au long de l’année, et ceci en privilégiant la production locale afin de réduire l’impact énergétique et le prix que nous payons pour nous nourrir.

Par René Longet, 125 pages, 14 février 2006.

Présentation de l’auteur :
« Au nom du progrès, nous avons rationalisé, dénaturé, centralisé, et nous avons l’impression que les commandes de nos propres décisions nous échappent. Partout, des consommateurs et des producteurs cherchent à regagner leur souveraineté alimentaire, c’est-à-dire un pouvoir sur ce qui fait que nous sommes vivants : notre pain quotidien.
Ce livre vous propose les outils de cette approche salutaire, et nous appelle à investir plus de nous mêmes – du temps, de l’intérêt, de l’argent – pour une alimentation plus conforme à nos besoins physiques et psychiques. » 
René Longet
René Longet est né en 1951 à Genève. Licencié en lettres, il est membre de l’exécutif (conseil administratif) de la Ville d’Onex (17500 habitants), et responsable des infrastructures, bâtiments, espaces extérieurs, déchets, énergie, sports. Il préside l’ONG equiterre et est reconnu pour son expertise et son engagement pour le développement durable. Il a été membre de la délégation suisse aux Sommets mondiaux du développement durable à Rio et à Johannesburg.
Résumé de « Fruits et légumes de saison : Consommer dans le respect des cycles » 
>> Plaidoyer pour une alimentation saine, diversifiée et conforme au développement durable
Dans ce chapitre l’auteur nous présente les avantages de consommer des produits de saison :
  • vivre le rythme des saisons
  • bénéficier de la meilleure qualité des produits vivants à leur meilleur moment
  • réduire notre impact énergétique car en consommant au rythme des saisons nous évitons de stocker ou transporter les produits ce qui a un coût énergétique (en pétrole notamment) non négligeable

organicfood-territoireinf-120x67

>> Alimentation et santé:
« Tout ce qui rentre fait ventre » : l’auteur nous explique qu’il existe un lien entre notre alimentation et le fonctionnement de notre métabolisme, tout est énergie. D’où l’importance d’avoir une alimentation de qualité.
-Trop d’abondance nuit
L’auteur nous expose les chiffres statistiques actuels : la majorité des individus sur terre n’ont pas de quoi se nourrir, et une minorité (dans les pays riche) est suralimentée, mange trop vite ou trop mal ce qui est responsable de nombreuses maladies, notamment celles dites de « civilisation ».
-Les besoins du corps
Selon les données actuelles de la science, notre organisme a besoin :
  • d’énergie : fournie par les lipides (graisse) et les glucides (sucres). Même au repos, le corps utilise de l’énergie, et l’alimentation est sa principale source d’énergie. Son fonctionnement de base consomme autour de 1500 Kcal, ce qui veut dire que même sans activité physique nous avons besoin de nous nourrir.
  • De protéines pour reconstruire les cellules
  • D’eau dans de large proportion : 2 à 3 litres
  • de vitamines et oligoéléments
  • de fibres
Manger de la nourriture est un processus complexe et demande du temps, l’auteur distingue 5 phases :
  1. la salivation à la vision de la nourriture et son odeur
  2. la mastication première étape de la digestion
  3. digestion dans l’estomac
  4. digestion de l’intestin
  5. l’élimination
Selon l’auteur aujourd’hui nous serions confronté à une malnutrition d’un nouveau genre dont on peut distinguer 3 causes :
  1. une agriculture en trop grande quantité
  2. une transformation industrielle
  3. la perte d’une discipline alimentaire
Le progrès de l’hygiène alimentaire nous aurait conduit à une production abondante et riche d’aliments qui, du fait de ces trois causes, seraient à l’origine d’une nouvelle forme de malnutrition (carences en vitamines, trop de gras, trop de sel…)
-Vite fait et pas cher
Dans les produits industriels les additifs alimentaires sont un cauchemar pour le consommateur.L’auteur nous dresse une liste des pires choses que l’industrie est capable de produire. La production en grande quantité d’après-guerre et les besoins de combler les « problèmes » de stockage ou de préparation des aliments (comme les oignons qui font pleurer quand on les coupe) a poussé les industriels à proposer des produits sans ces défauts, souvent au détriment de la qualité.
-On grignote à toute heure
Le changement de rythme de la société a amené des repas éclatés, individualisés. Manger à toute heure, grignoter et avoir un mode de vie sédentaire serait problématique face à une alimentation disponible partout, tout le temps et en grande quantité.

 

-Trop de viande, de graisse, de sucre, de sel…
  • la consommation de viande a explosé au XXème siècle et celle de pomme de terre a été divisée par deux. Une réduction de la consommation de viande et de saucisses permettrait de réduire le nombre de cancer colorectal et leur gravité. De plus le coût énergétique à l’élevage et la production de viande ainsi que son acheminement est très élevé : il faut « 6 à 10 fois plus d’énergie pour produire une calorie de viande par rapport à une calorie de céréale »
  • Nous ingérons 25 fois plus de sucre qu’avant l’ère industrielle et nous consommons 2 fois trop de sel. Si nous revenions à une teneur normale « on éviterait 1700 attaques cérébrales et 2600 accidents cardiaques allégeant le coût de la santé de 80 millions de CHF »
La recherche du sucré et du gras entraîne une dépendance, nous mangeons « trop, trop raffiné, trop carné, trop gras, trop sucré, trop salé »
-S’alimenter, un plaisir à redécouvrir, une responsabilité à prendre
Nous apprenons que nous pouvons maîtriser notre consommation en nous intéressant à la teneur des substances utiles des aliments, en nous renseignant sur les véritables valeurs nutritionnelles des aliments, et cette nécessité est salutaire car elle permet d’être plus responsable dans sa façon de manger et vivre en meilleure santé.
>> La ronde des nutriments:
Résumé du chapitre : Les nutriments sont présents partout mais seuls certains nutriments sont bons pour la santé. L’auteur nous détaille les ratios, les différentes sortes de nutriments : les bons et les mauvais. Nous apprenons comment les différencier et comment les choisir, des tableaux chiffrés à l’appui. Très instructif.
-Les lipides
-Les glucides
-Les protéines
-Les fibres
-Les vitamines et oligoéléments
-Doses moyennes journalières recommandées
>> Quelques conseils pour résumer:
Résumé du chapitre :L’auteur nous présente des recommandations concrètes pour mieux manger avec un petit budget. Il présente une initiative de labellisation suisse de restaurant promouvant la santé de ses clients par la préparation de plats équilibrés la « Fourchette verte » et nous explique que le Bureau International du Travail étudie et émet des recommandations au sein des entreprises afin de promouvoir la santé des travailleurs.
-Alimentation saine et petits budgets
-A l’exemple de la « Fourchette verte »
>> Les qualités nutritionnelles des denrées alimentaires:
Les denrées alimentaires sont classées en trois catégories très détaillées :
  1. A favoriser : légumes et légumineuses, fruits, céréales et féculents, oléagineux insaturés
  2. A consommer raisonnablement : poisson, fromage et produits laitiers, œuf, miel, viande, tartes aux fruits, chocolat, boissons alcoolisées
  3. A consommer occasionnellement : pain blanc, charcuterie, pâtisserie, etc.
-Fruits et légumes, vecteurs de santé
Les fruits et légumes sont peu caloriques, apportent une excellente source de fibres, de vitamines et d’oligoéléments nécessaires à la reminéralisation du corps. Il faut privilégier la fraîcheur des produit, et la seule garantie de fraîcheur d’un fruit ou d’un légume provient de sa proximité. Plus on mange local, plus on mange des produits frais naturellement riches en bons minéraux, vitamines, etc.
-Pour aller plus loin… ouvertures sur un monde passionnant
Si on s’intéresse d’un peu plus près on s’aperçoit que chacun peut s’approprier une alimentation peu chère et de bonne qualité. Les graines germées par exemple sont un cocktail explosifs de vitamines et minéraux, comme les jeunes pousses. « Avec 50g de pousses, on reçoit l’équivalent en nutriments, de plusieurs kilos de légumes adultes » !!
L’auteur nous invite à nous intéresser également aux plantes sauvage et aux algues.
>> Les cycles astronomiques et le vivant:

 Résumé du chapitre : « Il y a un temps pour produire et un temps pour consommer. » Tout est réglé par l’astronomie (du moins en partie). Aller à l’encontre des saisons c’est vivre de façon contre nature en quelque sorte. 

Nous avons des saisons et elles sont faites pour profiter pleinement de leurs productions. Vivre en dehors des saisons revient d’une manière à vivre en décalage avec la nature. Manger sainement passe donc par le respect de ces rythmes fondamentaux. 
 

-Le temps est d’abord qualitatif
-Tromper les saisons c’est tromper les produits
-Pour l’exception, le commerce équitable
-Les procédés naturels de conservation
-Les quatre saisons de nos fruits et légumes
>> Périodes de maturité des fruits et légumes sous nos latitudes:
Passionnant ! C’est la partie centrale du livre et ce qui fait qu’il est plus qu’un livre mais bel et bien un outil de tous les jours, à avoir dans sa cuisine ou sur sa table de salle à manger !
Dans ce chapitre l’auteur nous expose un tableau très complet sur les fruits et légumes que nous pouvons trouver chaque mois de l’année (en fonction des saisons).Désormais vous n’aurez plus l’excuse de ne pas être au courant de ce qui se mange d’un mois à l’autre de l’année. Vous avez maintenant une carte précise pour faire vos courses, tout simplement.
>> Manger sainement, produire sainement:
Résumé du chapitre :L’agriculture biologique reste la principale solution à la décontamination des sols des pesticides et engrais chimiques utilisés massivement après l’ère industrielle. L’auteur nous explique le cheminement des politiques publiques et nous expose quelques résultats concluants. Le consommateur a un rôle central dans une consommation plus responsable et plus consciente. L’argent qu’il dépense sert en effet à donner du pouvoir aux producteurs dont il achète les produits. Plus qu’une manière de manger sainement, acheter des produits de saisons et des produits bio est donc un acte politique en soi.
-Hommage aux pionniers
-Pour le bien des consommateurs
-Un enjeu économique croissant
-La transformation des produits bio
>> Passons à la pratique:
Résumé du chapitre : L’auteur nous donne un tableau des légumes et leurs saisons ainsi que leurs valeurs nutritives, des recettes culinaires simples à réaliser chez soi, un lexique de mots couramment utilisés en cuisine pour comprendre et préparer correctement une recette culinaire.
-Des coopératives de production
-A la découverte de nos fruits et légumes
Pour commencer : soupes et crèmes
  • 9 recettes de crèmes, potages ou soupes
Plats principaux
  • 5 plats de printemps
  • 8 plats d’été
  • 7 plats d’automne/hiver
Desserts
  • 12 recettes à base fruits:abricot, airelle, cerise, châtaignez, coing, fraise, framboise, myrtille, noisette, noix, poire, pomme
  • Pour chaque fruit (et donc chaque recette), le pourcentage nutritif de vitamines et oligoéléments et le nombre de kilocalories correspondant
Au programme, des tartes, confitures, biscuits, gratins, crumble, etc.
>> En guise de conclusion:
L’auteur nous explique son objectif : de mieux nous faire comprendre les enjeux de notre alimentation, de nous montrer le lien entre notre alimentation et notre santé et surtout que chaque peut améliorer sa façon de manger en effectuant des choix simples et plus éclairés. Que sans outil ou sans connaissances minimales, il est difficile de s’y retrouver. En définitive : « il ne tient qu’à nous de passer à l’action » !
Conclusion de « Fruits et légumes de saison : Consommer dans le respect des cycles »
Ce livre est un « livre-outil ». Il donne des bases pratiques à une alimentation responsable et raisonnée. Les nombreux tableaux explicatifs aident vraiment à mieux comprendre de quoi il est question quand on parle de saison et de fruits et légumes ! Ils sont d’une grande aide pour le néophyte.
Comment s’y retrouver aujourd’hui avec nos supermarchés abondant de nourriture à n’en plus finir ? L’auteur nous livre un message d’optimisme : nous pouvons nous réapproprier une alimentation saine afin de vivre mieux et en meilleure santé avec une meilleure connaissance du sujet.
Je recommande l’achat du livre pour avoir une base sur les fruits et légumes et leurs saisons correspondantes. Toutefois il faut savoir que c’est un ouvrage de vulgarisation, donc parfois on a des détails peu utiles dans la vie de tous les jours. Mais on saluera le travail de l’auteur.

Tweet

Points fort:
  • Calendrier des saisons avec tous les fruits et légumes : très pratique ! On peut vraiment programmer ses courses avec.
  • 41 recettes de saison… what else ?
  • Livre court, facile à lire : on va directement à l’essentiel avec les 125 pages.
  • Les nombreuses ressources web (liens de sites web utiles) permettent d’approfondir ses recherches et de mieux s’alimenter (alimentation vivante, saine, bio…)
  • La présentation de l’ONG equiterre et des actions publiques en faveur d’une meilleure alimentation.
Points faibles:
  • Un peu mou à lire par moment… L’auteur manque selon moi de parti pris, mais on peut comprendre car l’auteur n’est pas nutritionniste mais issu d’un milieu institutionnel de par sa formation et son activité professionnelle. Pour ma part le ton reste trop consensuel. Comment tolérer tous ces additifs lorsque l’on connaît les problèmes de santé publique qu’ils génèrent ? Ceci n’enlève en rien les qualités du livre.
  • Les recettes proposées demandent un minimum de temps, ce qui n’est parfois pas réalisable dans la vie de tous les jours. Je reproche un peu les recettes trop longues à réaliser à mon goût. Pourtant l‘auteur nous explique très bien que nous vivons dans une société où on prends moins le temps de cuisiner… En tout cas il vous faudra impérativement un four.
Avez-vous lu le livre ? Qu’en pensez-vous ?

Lire plus de commentaires sur « Fruits et légumes de saison: Consommer dans le respect des cycles » sur Amazon.

 

 

Crédits Photos :  By Evan-Amos (Wikimedia Commons) [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons; By Alex Proimos from Sydney, Australia (Organic SelectionUploaded by russavia) [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons; Par Filipov Ivo (Travail personnel) [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

EnregistrerEnregistrer

No votes yet.
Please wait...